AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ash' Cooper

Aller en bas 
AuteurMessage
Ashley Cooper
{ Nouvel arrivant, une visite de New Heaven ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 7
Age : 31
Emploi/loisirs : Bibliothécaire
Date d'inscription : 25/09/2008

NEW HEAVEN'S BOOK
Relations:
J'aime New Heaven:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Ash' Cooper   Jeu 25 Sep - 15:00

Papiers d'Identité

    Nom: Cooper
    Prénom(s): Ashley, dit "Ash"
    Date et Lieu de Naissance:
    Nationalité: Américaine
    Profession: Bibliothécaire le jour, pillier de bar la nuit
    Adresse: Apple Street
    Groupe: [R]ock'[n]'[R]oll
    Avatar: Katherine Heigl


C'est parti !

    "New Heaven, 3 minutes d'arrêt."

    Une jolie blonde soupira avant de se lever et faire descendre sa valise grise remplie à ras bord. Ses yeux noisette pétillants étaient fatigués, on pouvait y lire un très long week-end de fête. D’ailleurs, elle-même ne s’en remettait pas et n’en revenait pas d’avoir autant bu avec ses « amis » de fac. La plupart n’étaient que des connaissances comme ce beau Derek, étudiant en droit et sexy en diable, qui ne lui avait adressé une fois en cours de littérature pour lui demander si elle avait l’heure. Waw, une discussion très passionnante ponctuée d’un « 13h47 » et puis lui qui répliqua un « Merci » avant de se retourner. Et le voila, quand elle arriva à New York vendredi soir qu’il lui fait la bise et lui pose des questions sur sa vie en général et amoureuse … N’importe quoi ! Il fallait avouer qu’à l’époque, lorsqu’elle intégra l’université de NYC, la blondinette n’avait pas le même physique ni la même sociabilité ! Mis à part sa blondeur et sa jolie poitrine, Ash’ se maquillait moins et s’habillait dans les friperies de Greenwich avec sa meilleure amie Elena, faisant un mix des années 70 et 80, oscillant entre l’espèce d’hippie et la new-wave ! Oui, d’un goût douteux mais pas besoin de ressembler à Cameron Diaz pour faire des études de lettres ni pour passer des heures à la bibliothèque entre un livre d’Oscar Wilde tout en dissertant sur le beau derrière d’un de ses sportifs trop beau pour elle. Sûr que par rapport à il y a quelques années, la jeune femme a bien changé et tous les garçons l’ont bien remarqué. A chaque fois, elle rencontrait de nouvelles personnes de sa promo qui l’a draguait et elle les rembarrait toujours, prétextant son copain. Quoique, elle se voyait bien dire « je suis prise … j’ai un petit ami ex-mannequin qui me fait cocu dès qu’une belle paire de seins fait son apparition, alors oui je te suis ». Tout en pensant à cette phrase hautement poétique, Ashley se mit à sourire sans s’en rendre compte qu’elle regardait le beau brun dans la même cabine qu’elle … qui lui rendit la pareille. Voila, c’était tout elle ça, tête en l’air comme pas deux, perdue dans ses pensées à tel point qu’elle ne se rendait pas compte de ce qui l’entourait. Ce beau garçon avait attendu pendant tout le trajet que cette jolie blonde décide de lever ses yeux de son bouquin pour pouvoir lui faire la conversation ou trouver l’occasion de lui filer son numéro. Alors qu’elle s’en moquait totalement. Ok, il était sexy avec un charmant sourire mais malgré toutes les infidélités de son copain, elle était fidèle au moins. Enfin, essayait le plus possible. C’est fou parfois ce que l’alcool peut faire quand on ne se contrôle plus vraiment. Alors elle baissa la tête et, gênée, et sortit pour enfin revenir dans sa ville natale.

    C’est à New Heaven qu’Ashley vit le jour, qu’elle y fit ses premiers pas et tout le reste d’ailleurs avant de partir à New York à la fac. S’éloigner lui avait fait du bien et la jeune femme n’était revenue que peu de fois en trois ans d’études. Après avoir obtenu son diplôme, elle voulut repartir mais quand un poste de bibliothécaire se présenta dans ce sanctuaire aux livres qui avait bercé sa vie, toutes les envies de voyages s’envolèrent et tout changea. D’abord, changer de look car travailler dans ce lieu demandait un minimum de prise de soi. Au diable les chemises trop grandes, les tuniques oranges et ces insupportables t-shirt colorés. Les jupes aux genoux et chemises furent plus de rigueur. Après, quitter la maison fut indispensable. Comment s’épanouir avec une mère qui vous reproche sans cesse de n’être jamais à la hauteur, se sentir toujours comparée à son frère qui réussissait tout mieux qu’elle. Patty Cooper mettait son aîné sur un pied d’estale et Ashley se sentait comme Cendrillon, une sorte de souillon qui ne sert qu’à passer l’aspirateur et pour libérer ses nerfs. Rien qu’à penser aux coups qu’elle avait enduré pendant son enfance, la jeune femme frémit. Frappé par sa propre mère, vous y croyez vous ? Et pourtant, c’était bien vrai alors on peut mieux comprendre son éloignement pour l’université et pourquoi aussi elle est aussi peu retournée chez elle pendant ses études. Alors maintenant que la blondinette possédait son propre appartement, les liens avec sa mère ressemblaient à un grand néant tellement ils étaient inexistants. Pas plus mal, cela limitait la casse, aussi bien physique que morale. Alors d’accord, son appartenant n’avait pas un grand confort, il n’y avait pas grand-chose tout court mais la jeune femme possédait une chose qui ne rentrait pas dans un appartement : la liberté.

    Bref, à penser à tout cela, elle en avait presque oublié de descendre et avec l’aide d’un gentil quarantenaire qu’elle gratifia d’un sourire amical, la voila arrivée sur le quai. La matinée était avancée sur New Heaven, un grand soleil aveuglant fit plisser ses jolis yeux. Regardant à sa montre, une beauté en bracelet de perle offert par son ex Matthew, il était 10h30, pile à l’heure donc. Elle reprenait son travail aujourd’hui, à midi alors valait mieux s’activer. Le tramway pour aller jusqu’à son appartement et être à l’heure. Car si elle n’arrivait jamais à l’heure aux rendez vous, toujours été ponctuelle à son travail. Alors vite, dans son appartement la demoiselle laissa sa valise au milieu du minuscule couloir pour courir jusqu’à la salle de bains minuscule prendre une douche et se changer, passer de son petit jean et t-shirt pour un petit pantalon gris et une chemise blanche, se maquiller et se coiffer. Tout s’enchaînait car elle ouvrit sa valise pour prendre les livres à rendre. Oui, la jeune femme empruntait aussi et voulait toujours les rendre à temps, pour montrer le bon exemple. Le temps de trouver ses chaussures dans son foutoir et ouvrir sa valise. Alors lesquelles ? Les ballerines grises ou les petits talons blancs ? Vu qu’il était 11h30 et que les talons se tenaient dans sa main, ce serait eux ! Allez hop, les quelques bouquins dans une main, ses clés et son portable dans l’autre, la voila parée à retourner à son quotidien.

    Elle marcha vite, salua quelques personnes qu’elle rencontra sur sa route. La bibliothèque était déjà ouverte et d’habitude, Ash’ l’ouvrait. Non pas qu’elle soit une lève-tôt, juste qu’elle avait perdu à la courte paille avec les autres pour certains jours de la semaine ! Mais elle avait ses week-ends, heureusement vu la fêtarde qu’elle était. Hé oui, on ne le croirait pas comme ça mais le soir, dès le soir venu, elle troquait ses fringues de bibliothécaire pour jouer le pilier de bar au bar de son ex. Mais on n’en était pas encore là, Ashley poussait la porte de son travail, salua Yvonne avec un petit sourire et s’installa derrière le comptoir. La dame, d’une soixantaine d’années mais le mental d’une jeune, sortit un tube de vitamine C avec un verre qu’elle remplit d’eau.

    Bois ça, tu as encore fait la fête avec tes amis, tu as petite mine.
    Merci Yvonne, t’es un amour.


    Et c’était parti pour une après midi de boulot et être de fermeture. Cela signifiait de virer les dernières personnes qui squattaient les fonds de salle, vérifier s’il n’y a pas un couple dans les toilettes entrain de s’envoyer en l’air et faire le tour des rayons, ranger les livres et voir si tout était en place. Si l’endroit fermait à 19h30, la jeune femme ne sortait pas avant 21h, le temps de tout ça et de se changer aussi. Régulièrement, elle laissait des fringues dans son casier de travail, histoire de ne pas avoir à rentrer et revenir, ce serait une perte de temps. L’après midi passa vite entre les jeunes ramenant leur livre de littérature ou d’histoire, les mamies qui faisaient la conversation tout en hésitant sur deux livres sur le crochet, les garçons qui draguent au comptoir, les enfants qui chahutent, les demandes de conseils, les livres à ranger … Même quand on est fatiguée, on a pas le temps d’y repenser. Et puis après il y a la vie, les amis, l’alcool alors tout va très vite. Tiens d’ailleurs, il est déjà 19h25. Yvonne est partie à 16h pour chercher ses petits enfants à l’école et il ne reste qu’une jeune fille, lycéenne qui révise pour son test de géographie programmé pour le lendemain. Une fois partie, elle ferma à clé la bibliothèque et s’occupa des tâches ingrates écrites quelques lignes plus haut. Un petit tour aux toilettes histoire de se remettre bien puis se changer dans les vestiaires de fortune avant de sortir par la porte de derrière. 21h05, dans son petit slim noir et son haut à manches vaporeuses jaune, assorti aux chaussures à tout petit talons, la voila prête pour mener sa vie nocturne. Direction, le Nouvel Angleterre en espérant chaque soir ne pas tomber sur son ex Matthew, non pas parce qu’ils se détestaient, mais parce qu’elle le trouvait toujours collant et la faisait boire pour qu’elle tombe dans ses bras. N’importe quoi, Ashley pouvait être gentille mais pas à ce point ! Si elle avait largué son ex, ce n’était pas pour lui retomber dans les bras quelques années plus tard. Tiens, d’ailleurs l’enseigne s’y profilait, situé dans la même rue que son travail. Les deux mondes de sa vie, la bibliothèque sur un trottoir et le bar de l’autre. Distinctement séparé comme elle aime si bien faire. Ash’ poussa la porte toute heureuse, faisant la bise à quelques personnes tandis que le barman, pourtant habitué de la voir ici, ne cessait de la vouvoyer. Elle avait 25 ans, donc jeune, pas besoin de la considérer comme une grande dame !
    "Vous désirez quelque chose?"

    Elle venait ici depuis son retour de fac, depuis ses vingt et un ans et chaque soir, on lui demandait ce qu’elle buvait ! Sauf quand il s’agissait de son ex au comptoir, lui connaissait bien ses goûts. Mais là, il fallait une nouvelle fois répéter.

    Une Margarita s’il vous plaît.

    Ce petit cocktail était son petit pêché mignon, ainsi que la bière ou les mojitos. Tout dépendait des soirs mais si on lui servait un des trois, la jeune femme souriait, sachant pertinemment que la fin de journée se faisait et que le début de soirée s’opérait. Sa vie était bien séparée en deux, cela lui convenait parfaitement et personne ne trouvait à redire. Après tout, les gens qui fréquentaient les bars n’avaient pas toujours la tête de ceux qui fréquentaient les bibliothèques. Tout était donc parfait pour qu’on ne lui parle pas du boulot et qu’elle puisse s’amuser. Malgré ses airs angéliques, il vaut mieux se méfier des apparences. Cette jolie blonde bien propre sur elle au sourire amical pouvait se révéler une véritable fêtarde, parfois ayant un grand penchant pour l’alcool mais elle savait se contrôler, surtout quand elle savait que le lendemain, ce serait elle qui serait d’ouverture. Après un ou deux verres, la voilà à se déhancher, à danser tout en riant, à parler avec tout le monde, même les inconnus et déconner comme pas possible. Par contre, elle ne dépassait pas minuit voire 1h du matin car la jeune femme vivait dans un quartier pas terrible alors elle préférait faire attention. Généralement, il y avait toujours une âme charitable pour la raccompagner à son appartement. Mais nous en étions pas là, la pauvre venait juste de commander son verre alors pas besoin non plus de penser à la fin de la soirée. D’ailleurs son cocktail de couleur vert, du au citron vert, se posa juste devant elle, Ash’ remercia d’un gratifiant sourire avant d’en boire une gorgée et se retourner sur la population qui l’entourait. Toujours les mêmes, New Heaven ne changeait pas en un week-end. Il y avait toujours ce type en bout de comptoir qui commandait deux bières en même temps, l’air dans le vague, mais aussi cette femme d’une quarantaine d’années qui parlait comme une charretière avec à chaque fois une nouvelle histoire. Si l’on regarde du côté de la piste de danse, ce beau blond dansait toujours aussi mal et cette fille rousse aimait attirer l’attention à son habitude. Bref, rien ne changeait, il fallait avouer que la ville était plutôt tranquille et que si on manquait de sensations fortes, il ne fallait pas rester ici.

    Son regard noisette se perdait avec toute cette foule de visages. Une chose était sûre, sa mère Patty ne serait pas là. Ni son frère, cela faisait toujours deux visages à éviter en baissant la tête, se cacher sous sa chevelure blonde tombant en cascade sur le haut de son dos. Que ferait sa mère, si stricte et prévoyante, dans un bar tenu par un garçon qu’elle détestait au milieu de personnes libérées ? Absolument rien et Ashley se félicitait de ne pas lui ressembler sur ce point, toujours aimer sa liberté et faire ses propres choix plutôt qu’on lui impose d’une quelconque façon. Mais elle fêtait son retour après son bref séjour à New York alors autant finir de boire sa Margarita et en commander une autre, toujours ce magnifique sourire sur les lèvres. Juste une personne à ses côtés qu’elle ne connaissait pas. Un homme, la cinquantaine facile, l’air décontracté et l’air occupé au téléphone.


Dernière édition par Ashley Cooper le Mar 30 Sep - 22:06, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bert Ainsworth
New Heaven ? Je connais la ville comme le fond de ma poche ...


Féminin Nombre de messages : 306
Age : 35
Emploi/loisirs : Magnat
Date d'inscription : 08/08/2008

NEW HEAVEN'S BOOK
Relations:
J'aime New Heaven:
100/100  (100/100)

MessageSujet: Re: Ash' Cooper   Jeu 25 Sep - 15:21

Bienvenue sur le forum! Bonne chance pour la rédaction de ta fiche. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidney R. Ainsworth
I am the queen admin, but you love me?

avatar

Féminin Nombre de messages : 417
Age : 50
Localisation : La Mairie
Emploi/loisirs : Maire de New Heaven
Date d'inscription : 03/08/2008

NEW HEAVEN'S BOOK
Relations:
J'aime New Heaven:
98/100  (98/100)

MessageSujet: Re: Ash' Cooper   Jeu 25 Sep - 16:47

Bienvenue Ashley !!

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guillaumecanet-web.be.cx/
Lawrence G. Ainsworth
{Candidat à l'élection du rang le plus débile.
avatar

Nombre de messages : 134
Date d'inscription : 04/08/2008

NEW HEAVEN'S BOOK
Relations:
J'aime New Heaven:
32/100  (32/100)

MessageSujet: Re: Ash' Cooper   Jeu 25 Sep - 17:26

Bienvenue sur le forum Ashley !
En raison des bugs qu'à connu Always Heavenly suite à la MAJ de forumactif, je te conseil de bien sauvegarder le contenu de ta fiche sur word par exemple.

_________________

LES BEBES C'EST UNE
HORREUR CA POSE UNE
PECHE, CA BRAILLE EN
REPOSANT UNE PECHE
PIS CA POSE UNE PECHE EN
REBRAILLANT...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Cooper
{ Nouvel arrivant, une visite de New Heaven ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 7
Age : 31
Emploi/loisirs : Bibliothécaire
Date d'inscription : 25/09/2008

NEW HEAVEN'S BOOK
Relations:
J'aime New Heaven:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Ash' Cooper   Ven 26 Sep - 0:56

Merci ^^

Oui je fais toujours mes fiches sur Word de toutes façons, pour corriger mes fautes et pour bien structurer !
Merci pour l'accueil en tout cas. J'éditerais ici pour continuer ma fiche car je sens que ça va être long Laughing

Suite ...


    "Allô? Ah! Alors? Comment c'est là-bas?"

    Cela la fit sourire. Les gens voulaient toujours savoir ce qui se passait ailleurs, comme si l’herbe était réellement plus verte, comme s’il y avait une possibilité d’échapper à un quotidien tranquille ici. La jeune femme ne voudrait pas quitter cette magnifique ville, peut être de temps en temps mais ça serait toujours pour mieux revenir. New York est une belle ville, immense et pleine de choses à voir mais la blonde s’y perdait, n’y avait aucun repère. Non, New Heaven avait la dimension parfaite pour mener une vie sans trop de problèmes. On pouvait sortir quand on le voulait, il y avait le choix des bars et restaurants, s’y faire soigner, y lire, rencontrer des personnes de tout genre … Bref, de quoi donner envie de ne pas partir, justement ! Ashley écoutait d’une oreille distraite jusqu’à ce qu’elle sente une main sur son épaule. Se retournant, le visage de Matthew apparut, une autre Margarita à la main. Tout souriant, il se pencha pour faire la bise à son ex devenue une amie.

    Alors, New York, c’était bien ? Tu n’as pas fait de bêtises au moins !

    Un rire sortit de sa bouche légèrement glosés. Le maquillage n’était pas trop son genre, elle n’aimait pas trop se montrer, genre discrète … sauf quand elle avait trop d’alcool dans le sang. Matthew la connaissait assez bien pour savoir quand il devait arrêter de lui donner à boire et pas mal de choses. Après tout, ils sont restés ensemble pendant quelques mois et se connaissaient déjà avant même qu’elle parte à la fac. Il n’y avait pas vraiment de tabous entre eux, ils étaient de bons amis, même après que la demoiselle décida d’en finir avec leur relation. Finalement, ils s’entendaient mieux en tant qu’amis. Alors, avec une légère pudeur qui la caractérisait, elle raconta son week-end de retrouvailles avec sa promotion d’université. Les amis, les connaissances, ce qu’ils étaient devenus, où ils vivaient, les fêtes qu’ils ont fait … Bref, tout passa au peigne fin tandis que l’homme à côté d’elle alluma une cigarette et la passa sous le nez d’Ash’ pour tapoter dans le cendrier. Elle retint son souffle et se pencha en arrière, manquant de peu de tomber. La peur se lit dans ses yeux, elle avait une sainte horreur des cigarettes, sûrement à cause des brûlures que sa mère lui inculquait, mais toujours dans les zones cachées par les vêtements comme les bras et épaules durant l’hiver, les cuisses, le dos, le ventre tout au long de l’année. Matthew l’avait su, c’était pour cela que souvent, elle venait dormir chez lui et c’était toujours à son appartement que la jeune femme venait les rares fois qu’elle retournait à New Heaven. Alors, les voila entrain de partir en pleine conversation comme souvent d’ailleurs. Ce comptoir servait à la demoiselle de support pour boire mais aussi parler de tout et rien avec son ami mais aussi d’autres personnes qui allaient et venaient. L’homme à la cigarette se trouvait toujours à ses côtés et plutôt que de revoir la cigarette passée trop près de ses mains, elle lui avança avec un sourire maladroit. On ne peut pas se défaire de ses peurs. Les cigarettes trop près de sa peau, les endroits clos et noir ainsi que les femmes ressemblant à sa mère la terrifiait. C’était comme ça. Mais ce soir, la jeune femme était de bon humeur alors continuait son discours.

    Et ton petit ami des papiers glacés, t’as de ses nouvelles ?
    Je suis rentrée ce matin, j’ai passé même pas une heure dans mon appartement, je lui ai juste envoyé un petit message pour lui dire que j’étais de retour.


    Le garçon haussa les épaules et but sa bière. Ashley sortait avec Sebastian depuis deux années maintenant et jamais son ex n’avait pu réellement le supporter. Trop beau, trop sûr de lui, encore plus dans son uniforme de policier … Mais la jeune femme l’aimait, même si la passion était parti entre temps, laissant place à un joli couple. Dire que c’était dans ce bar qu’ils s’étaient rencontrés, au début de l’hiver. La neige avait déjà envahi les rues de la ville, Ash’ avait manqué de tomber plusieurs fois au cours du chemin entre la bibliothèque et le bar. Comme toujours, elle s’installa au comptoir, commanda à boire et se mit à parler de tout et de rien avec son entourage, les clients habituels avec qui elle s’amusait, avait dansé un petit peu avant de ne plus bouger de sa chaise. Puis lui entra, la jeune femme l’avait déjà remarqué … comment aurait il pu être autrement ? Il était si beau emmitouflé dans son manteau, son écharpe négligée autour du cou, ses cheveux blanchis par la neige, l’homme parfait. Elle sourit en le voyant avant de se tourner vers son verre. Il était un peu trop beau pour elle mais en parla quand même avec sa voisine de comptoir, Anna, une infirmière qui avait parfois la chance de ne pas bosser de nuit. Elle le vit aussi et se mirent à parler.

    Tu ne le connais pas ?
    De vue, c’est tout. Un type comme ça se remarque.
    C’est Sebastian, un des policiers. En uniforme, il est encore plus sexy. Hé Sébastian !
    Tu le connais ?
    Ouais, on a couché ensemble plusieurs fois !


    Le fameux beau garçon arriva, tout sourire et fier de lui. Chaque mouvement de son être semblait crier « je suis beau et je le sais ! » et le rendait encore plus désirable. Il semblait tellement à l’aise avec tout ce qui l’entourait que ça en devenait déconcertant. Puis Anna dut partir car elle enquillait à 6h du matin, laissant les deux jeunes gens seuls. Sebastian s’assit à côté de la jolie blonde et ils discutèrent un petit peu, elle apprit qu’il était un mannequin reconvertit dans la police. Quel charme qu’il dégageait, Ashley ne pouvait plus détacher son regard de la beauté du garçon, qui en plus avait de la conversation, avait lu quelques bouquins et voyagé. Un type superbe quoi ! La jeune blonde n’a jamais été à la recherche de l’homme parfait mais elle ne crachait pas dessus lorsque celui-ci se présenta sous les traits de Sebastian Dale. Ce même qui, sur une chanson des années 70 genre Boney M, se leva pour danser, persuadé que miss Cooper allait le suivre. Mais non, elle le dévorait des yeux, ce type avait un corps de rêve. En même temps, un ancien mannequin devenu flic devait bien s’entretenir et elle se mordit la lèvre inférieure en l’imaginant en petite tenue. Puis elle se ressaisit, le jeune homme se tenait devant elle pour l’inviter à rejoindre la piste de danse mais là, il l’intimidait alors elle refusa.

    "Pourquoi vous ne venez pas danser?" lui avait-il dit.

    Ashley n’allait quand même pas lui dire qu’elle trouverait ridicule à côté de lui. Elle haussa juste des épaules en buvant son verre. Il ne bougeait, la fixait de son beau regard. Impossible de rester de marbre.

    Je ne veux pas vous faire de l’ombre … Et puis je ne veux pas laisser mon verre seul.

    Des excuses bidon qui les firent rire. Sans qu’elle s’y attende, le jeune homme l’attrapa par le poignet et l’entraîna sur la piste de danse, entourant ses hanches de ses bras virils. En moins de temps qu’il ne le fallait, la jeune Cooper se retrouvait à danser un slow sur fond de Say You Say Me de Lionel Ritchie. Tout près de lui comme ça, comment lui résister ? Impossible et de toute façon, Ash avait arrêté de penser dès qu’il l’avait touché. Ce fut ainsi que tout commença, il y a deux années de cela …

    La jeune femme s’était perdue dans ses pensées, fixant son verre avec un petit sourire. Leur histoire se déroulait sans encombre, enfin en apparence. Elle n’était pas du genre à faire des scandales ni rien mais avait appris par diverses sources, voire même de ses propres yeux que son petit ami n’était pas aussi parfait ! Il allait voir ailleurs derrière son dos. Finalement, le prince charmant n’existait pas et Ash’ se disait qu’il était trop beau pour être monogame ou alors qu’il se lasserait, qu’il resterait avec la belle. Du pendant qu’il ne la laisse pas de côté … Elle l’aimait, eut aussi envie d’aller voir ailleurs mais pas comme lui. Sebastian avait presque ce besoin compulsif alors elle ne disait rien. Peut être qu’un jour peut être. Mais avant qu’elle pu soupirer ou penser à quelque chose d’autre, quelqu’un mit ses mains sur ses yeux. Mains d’hommes. Il sentait bon et sa voix reconnaissable entre mille.

    Qui suis-je ?
    Hum … j’avais pensé à Brad Pitt ou George Clooney puis je me suis dit que je valais mieux alors … Sebastian !


    Il enleva ses mains, elle se tourna de sa chaise et l’embrassa. Elle adorait qu’il vienne la chercher, ce soir il n’était qu’à lui. Peu importe que cette blonde sur la piste le reluque ou l’autre à la table du fond parle en le montrant discrètement du doigt, Seb était SON petit-ami.

    On rentre ?

    Hochant de la tête, elle finit le fond de son verre. Ce soir, pas de danse ni trop boire, juste une soirée d’un couple. Envoyant un baiser de la main à Matthew, Ashley suivit le beau garçon pour rentrer jusqu’à la voiture. Ils discutèrent un peu en trajet, de sa journée à lui principalement. Quoiqu’être flic à New Heaven n’était pas le plus passionnant, il avait le don de la faire rire avec cette histoire d’un clochard qui se prenait pour Charles Branson où il n’avait de ressemblance que cette moustache mythique. Ils en avaient ri sur fond d’une musique des années 80 sur la radio. Ils arrivèrent à son appartement à lui, continuant à rire tout en essayant de se calmer. Elle adorait aller chez son homme, ça sentait toujours son parfum et était beaucoup mieux rangé que le sien ! Il n’y avait pas de bouquins partout mélangés aux chaussures ni cette valise en plein milieu du couloir. Elle se mit dans l’encadrement de la porte avec un petit sourire.

    Oh mais monsieur, vous m’invitez chez vous dès le premier soir ! C’est tranquille au moins …
    "Oui, c'est un endroit tranquille par ici."

    Puis il la prit dans ses bras pour l’embrasser. Comment ne pas oublier toutes ses infidélités quand ses baisers sont aussi bons et qu’il est aussi tendre ? Elle se laissa faire et répondit pareil. Ils ne se voyaient pas énormément, elle travaillait la journée 5 à 6 jours par semaine de jour et lui bossait souvent le soir, ils se croisaient plus qu’autre chose à dire vrai ! Mais ils en profitaient au maximum. Ce week-end, la jeune femme avait été à New York et lui avait travaillé alors mis à part un ou deux messages, pas de nouvelles. Il l’embrassait toujours, s’approchant d’elle collée au mur. Ses mains passèrent en dessous de son haut jaune tandis qu’il se mit à parler.

    Au fait, New York c’était bien ?

    Elle lui défit sa ceinture de pantalon en riant avant de prendre son visage entre ses mains pour l’embrasser. Comme s’ils avaient l’air de vouloir faire la conversation.

    Tu auras tous les détails demain au petit-déjeuner …

    Elle prit appui sur ses épaules et fit un léger saut pour entourer le bassin de son boyfriend pour qu’il la porte jusque dans la chambre. La discussion demain, ce soir c’était place aux câlins …


Dernière édition par Ashley Cooper le Mar 30 Sep - 22:05, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Shelby C. Donohue
Forget the past. Try to hide scars. Search some hope.

avatar

Nombre de messages : 186
Age : 30
Date d'inscription : 03/08/2008

NEW HEAVEN'S BOOK
Relations:
J'aime New Heaven:
45/100  (45/100)

MessageSujet: Re: Ash' Cooper   Ven 26 Sep - 14:09

    Bienvenue !
    J'adore ton avatar et tes icons <3

_________________


    Take my hand tonight, let's not think about tomorrow.
    Take my hand tonight, we could find some place to go.
    Cause our hearts are locked forever, and our love will never die.
    Take my hand tonight, one last time.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://always-heavenly.forumactif.org
Aaron Grant
Je m'intègre, je m'intègre. Les habitants de New Heaven ne sont donc pas insociables !
avatar

Nombre de messages : 99
Age : 28
Date d'inscription : 14/08/2008

NEW HEAVEN'S BOOK
Relations:
J'aime New Heaven:
30/100  (30/100)

MessageSujet: Re: Ash' Cooper   Ven 26 Sep - 20:17

Bienvenue sur le forum =)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lance D. Ainsworth
Je m'intègre, je m'intègre. Les habitants de New Heaven ne sont donc pas insociables !
avatar

Féminin Nombre de messages : 196
Age : 28
Emploi/loisirs : Professeur d'Art Dramatique
Date d'inscription : 03/09/2008

NEW HEAVEN'S BOOK
Relations:
J'aime New Heaven:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Ash' Cooper   Dim 28 Sep - 15:28

Welcome miss

_________________

* Revelation Tonight }
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://south-of-heaven.jdrforum.com
Ashley Cooper
{ Nouvel arrivant, une visite de New Heaven ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 7
Age : 31
Emploi/loisirs : Bibliothécaire
Date d'inscription : 25/09/2008

NEW HEAVEN'S BOOK
Relations:
J'aime New Heaven:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Ash' Cooper   Mar 30 Sep - 22:05

After Hell. Another Heaven.


    Tenez Mme Sanders, vous pouvez le rendre dans 15 jours.
    Merci Ashley, bonne journée !
    Bonne journée à vous aussi Mme Sanders.


    Et voila un livre en plus d’emprunter. Et comme tout le monde, Mme Sanders rendra son livre dans quinze jours, même si elle a fini de le lire en trois ou quatre. Pourquoi ? C’était une logique de fainéantise de la part de beaucoup d’habitants de New Heaven et ce n’était pas l’exemplaire sur comment faire des points de crochets pour des concours qui ferait l’exception, ni même le roman à l’eau de rose que venait de prendre la mamie qui poussa la porte pour sortir. Ashley, dans son petit pantalon noir avec sa chemise rose avec un tout léger jabot, faisait fille de bonne famille avec son chignon remontée, même si quelques mèches en sortaient. Une journée comme les autres à la bibliothèque, les gens viennent et repartent, empruntent ou rendent, on fait le tour des rayons pour ranger, donne quelques informations et on papote tout bas avec sa collègue de tout et de rien en buvant un petit café, lisant un bouquin ou un magazine. Il y a pire comme métier, je l’avoue mais il y a surtout plus passionnant. Enfin Ashley adorait les livres, voir des gens et n’aimait trop s’épuiser dans son travail. Être bibliothécaire à New Heaven semblait donc tout indiqué pour elle. Aujourd’hui par exemple il n’y avait pas énormément de monde : quatre lycéens travaillant sur un exposé de sciences, la vieux Jenkins qui lisait toujours les histoires criminelles dans son fauteuil, deux indécis dans les rayons et puis un jeune homme prit dans sa lecture philosophique. Alors la blonde et sa collègue se tournaient littéralement les pouces, comme presque tous les jours. Rares sont les jours de grande affluence ou de débordements, elles étaient sûres de ne pas se tuer à la tâche ! Quel boulot que celui-ci …

    Regardant l’heure, Ash vit que 17h venait juste de passé. Il était temps pour elle de quitter son poste, de laisser à sa collègue le soin de fermer le lieu et se dire à demain. La jeune femme prit son sac, fit la bise et sortit par la grande porte. Pour une fois, il fallait un peu se presser car elle avait rendez vous chez le médecin qui ne se trouvait pas à côté, il fallait donc se dépêcher, choper un transport pour s’y rendre car à pied en petits talons elle ne serait pas arrivée de sitôt. Dans son sac, un livre de son lieu de travail sur les vampires, tirés d’Anne Rice, pas vraiment la spécialité de la jeune femme mais qui prenait du plaisir à le lire tant les descriptions étaient précises, on aurait dit que tout se passait sous ses yeux. Rien de mieux que la lecture pour passer le temps, Puis une petite douleur dans son dos se fit plus vive, voila l’objet de sa visite chez le médecin. Elle leva les yeux au dehors et se rendit compte qu’elle passait dans la rue de son enfance. Tiens, sa maison aux volets bleus, toujours à moitié fermé, le jardin parfaitement entretenu, le courrier pas encore ramassé. Une parfaite petite maison à la base mais à l’intérieur, plus rien n’allait. Un frisson lui parcourut le dos à repenser à toutes les souffrances qu’elle endura au cours des premières années de sa vie, pour des raisons stupides, parfois même sans. Sa mère paraissait toujours une femme chaleureuse et aimable, un peu étrange dirait certains mais tous s’accordaient que Patty Cooper avait beaucoup de goût au niveau des fleurs, de la décoration intérieure et une cuisinière inimitable. S’ils savaient que les épines des roses servaient à écorcher les bras de la blonde, que le derrière du canapé servait d’abri contre le jet d’objet et que les poêles chaudes marquaient au fer rouge ses pauvres cuisses en hiver, les gens changeraient d’avis sur Patty. Rien que pour tous ses souvenirs, elle détestait cette ville, haïssait sa famille et ne parlait jamais de son enfance. Trop de mauvais souvenirs. Un air triste passa dans son regard, perdue dans ses pensées, si bien qu’elle failli rater son arrêt de bus. Vite, elle se dépêcha, manquant de tomber sur un vieux papi qui n’aurait pas été bien mécontent de cela. A cette heure là, les rues sont vivantes car les mamans (ou les nounous) reviennent avec les enfants, discutent entre elles joyeusement, il y a un peu de circulation, du mouvement. De la vie quoi ! Cela lui redonna le sourire et elle marcha gracieusement jusqu’au cabinet. Toujours rempli cet endroit là. Ce n’était pas pour la beauté du médecin, bien que celui-ci soit bien conservé à la cinquantaine passée. Sûrement qu’il était le plus compétent ou alors que tous les habitants de New Heaven étaient tous hypocondriaque. Ou alors parce qu’il était ponctuel car à 17h pile, la jeune femme entendit son nom pour son rendez vous.

    Impeccable dans une blouse qui ne servait strictement à rien dans un cabinet, le docteur avait la classe, et connaît très bien Ashley pour la suivre depuis quelques longues années. Les symptômes du jour ? Une douleur au niveau du dos, une cicatrice qui ne se refermait pas. Il souleva la chemise et juste en dessous de son soutien gorge se trouvait une marque, une sorte de brûlure de forme arrondie. Les gens qui avaient voir cette marque lui demandait. Elle répondait toujours vaguement que c’était une brûlure qu’elle s’était faite petite et qui n’était jamais partie. La vérité, voulez vous ? Une brûlure de cigarette intentionnelle dans les régions qu’on ne voit pas vraiment pour éviter les soupçons de par sa mère, ce tyran. De temps en temps, cela la démangeait et ces derniers temps, cela lançait violemment. Comme d’habitude, des antidouleurs, une crème et aussi de la vitamine Ca, Ash’ était souvent fatiguée. Pas grand-chose mais vaut mieux prévenir que guérir. Là revoilà sortie, un peu plus soulagée et reprit le bus en direction de son petit appartement. Durant le voyage, elle regarda le paysage en se disant qu’ici, c’était calme et qu’on pouvait y mener une vie heureuse. Aucun endroit n’était parfait, comme cette fusillade d’il y a quelques mois qui avait tout chamboulé. La chance avait éloigné la jeune femme ce jour là. Un gros rhume qui l’avait obligée à rester couchée, comme quoi il y a peut être un destin. Puis ses pensées se tournèrent vers sa soirée. Comme d’habitude le Nouvel Angleterre lui ouvrirait ses portes et elle y passerait la soirée, mais pas trop tard car demain elle était encore d’ouverture avant de faire les fermetures le reste de la semaine. Son quotidien lui plaisait bien, les surprises et aventures n’étaient pas son truc. Après avoir vécu à New York pendant trois ans, la jeune femme avait pu un peu s’amuser, voir du monde et faire n’importe quoi avec sa grande amie Elena. Et puis que demander de plus qu’une vie sympa, un boulot bien payé sans trop d’efforts et un petit ami sublime ? Hum … Peut être la fidélité de ce dernier. Voila une autre raison qu’elle détestait cette ville, le fait que toutes ces filles ne se focalisent que sur une poignée de garçons dont Sebastian en faisait parti. Et cet abruti se laissait faire. En repensant à cela, elle se mordit la lèvre de colère et de tristesse. C’est si difficile que cela de dire non à toutes ces nanas ? Apparemment, trop dur pour lui. Et si elle n’aimait pas les proverbes, elle aimait contredire celui disant « vaut mieux être seul que mal accompagné ». Elle préférait la compagnie d’un petit ami volage qui lui donnait tout de même de l’attention plutôt que de rester cloîtrer chez elle ou alors regarder tous ces types à la recherche duquel pourrait sortir avec elle.

    Tiens, son quartier. Pas le meilleur de la ville mais elle n’était pas milliardaire, ne voulait pas d’un manoir pour elle toute seule, juste quatre murs bien à elle en symbole de liberté. Pas bien grand car la cuisine était aussi la salle à manger car la véritable salle à manger était sa chambre. Elle avait réaménagé pour garder de l’intimité. Par contre, ce n’était pas le modèle de rangement avec des bouquins partout, des feuilles volantes, des post-It un peu partout et aussi des chaussures sur le sol. Mais c’était chaleureux, accueillant et puis ça sentait bien. En bonne cuisinière, Ashley était la reine des gâteaux, sa spécialité sont les muffins, et aussi le fameux gratin de pâtes au gorgonzola –recette apprise par un de ses petits amis italiens de la fac. Elle retira ses chaussures puis ses vêtements pour se doucher. L’eau sur son corps lui fit du bien, elle se sentait un peu plus apaisée. Puis elle sortit en serviette et s’empressa de se sécher sa blonde chevelure pour pas qu’elle parte dans tous les sens. Pas vraiment un brushing, juste les laisser tomber en ondulations naturelles. Un petit tour dans sa chambre pour revêtir une culotte et une chemise d’homme. Celle de Sebastian. Il n’y avait plus son parfum dessus vu que la jeune femme l’avait lavée mais elle l’adorait. C’était bon pour traîner à la maison, le temps de préparer de quoi manger et puis de s’habiller. Pas grand-chose en fait pour le repas, juste faire chauffer ces raviolis à la mozzarella qu’elle avait préparée la veille. Dix fois trop comme à son habitude et elle en fit cuire la moitié, de quoi manger pour plusieurs jours. Et le temps de la cuisson, elle alla se maquiller légèrement. Fond de teint, mascara et un petit trait d’eye-liner. Elle mettrait son gloss avant de partir. Les raviolis cuisaient toujours alors autant en profiter pour s’habiller. Là aussi, rien de trop sophistiquée, c'est-à-dire un jean slim noir et un petit haut rose, qu’elle assortirait avec des talons de même couleur qu’Ash’ trouva par hasard en manquant de tomber sur une paire de tongs jaune. La cuisson devait être bonne et elle les retira de l’eau. C’est à ce moment précis qu’elle reçut un texto. Après avoir égoutté son dîner, la blonde prit son portable. Sebastian

    Citation :
    Je bosse pas ce soir, tu me rejoins à l’appartement ? J’ai une surprise pour toi. Je t’aime. Seb

    Et c’est à ce moment précis qu’un large sourire s’afficha sur son visage. Rien que pour ce genre de petit moment de bonheur qu’elle adorait New Heaven. Vite, un Tupperware pour mettre les raviolis, il y en avait assez pour deux et changer son jean pour une jupe. Un peu de gloss sur les lèvres, les créoles d’argent qu’il lui avait offert, prit son sac à main et un autre sac pour mettre la nourriture dedans avant de claquer la porte. Qu’importe qu’elle ait oublié d’éteindre la cuisine ou alors que son sac était grand ouvert, l’amour n’attendait pas, surtout par rapport à des trucs si bénins. Ca attendra demain ça au moins …


Vous

    Sexe: Fiiillle
    Age: 21 ans
    Série favorite: Gossip Girl, Grey's Anatomy, Supernatural
    Série détestée: Derrick ?? xD
    Genre musical favori: Plutôt Pop
    Quelle note pour le design? 15/20 Je l'aime beaucoup, soft et original ^^
    Quelle note attribueriez-vous à votre niveau de RP ? 15 ? Dur de se juger
    Votre disponibilité: On va dire 5/7
    Comment avez-vous connu le forum ? En voguant de
    Citez votre Règle favorite:
    Spoiler:
     
    Citez votre Règle détestée:
    Spoiler:
     
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ashley Cooper
{ Nouvel arrivant, une visite de New Heaven ?
avatar

Féminin Nombre de messages : 7
Age : 31
Emploi/loisirs : Bibliothécaire
Date d'inscription : 25/09/2008

NEW HEAVEN'S BOOK
Relations:
J'aime New Heaven:
80/100  (80/100)

MessageSujet: Re: Ash' Cooper   Mar 30 Sep - 22:06

Voila j'ai fini !

Merci pour votre accueil, ça fait toujours plaisir ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sidney R. Ainsworth
I am the queen admin, but you love me?

avatar

Féminin Nombre de messages : 417
Age : 50
Localisation : La Mairie
Emploi/loisirs : Maire de New Heaven
Date d'inscription : 03/08/2008

NEW HEAVEN'S BOOK
Relations:
J'aime New Heaven:
98/100  (98/100)

MessageSujet: Re: Ash' Cooper   Mer 1 Oct - 21:54

QUELLE FICHE !!
C'est un plaisir à lire,

je ne pourrais pas dire autre chose je crois que validée.
Et bon RP ici.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://guillaumecanet-web.be.cx/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ash' Cooper   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ash' Cooper
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Gordon Cooper et le phénomène OVNI :
» (2001) Nous ne sommes pas seuls dans l’espace par Gordon Cooper
» Gordon Cooper les a vu.
» enigme de DB cooper
» William Cooper : l’arnaque extraterrestre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Hell - Another Heaven :: • Le Point "Informations" • :: Déménagements :: Résidents-
Sauter vers: