AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Nice to meet you ... » || R. Cooper Godfrey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Taylor Kingsley
Je m'intègre, je m'intègre. Les habitants de New Heaven ne sont donc pas insociables !
avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Age : 27
Localisation : : New Heaven :
Emploi/loisirs : : Gérante du Exhibit Hall :
Date d'inscription : 12/08/2008

NEW HEAVEN'S BOOK
Relations:
J'aime New Heaven:
90/100  (90/100)

MessageSujet: « Nice to meet you ... » || R. Cooper Godfrey   Mer 13 Aoû - 16:30



    Un rendez-vous pas comme les autres
    with. Cooper Godfrey





    Le destin de la jolie Taylor est au beau fixe en ce moment, touchons du bois ! A peine arrivée à New Heaven, la voilà propulsée à la tête de la salle de concert de la ville. Sa passion, elle la vit à travers ces disques, sa collections d'affiches, sa montages de compos non terminées, et ses differentes guitares qui occupent une pièce à elles toutes seules dans sa maison. Elle ne veut pas faire carrière dans la musique, se sous-estimant beaucoup trop pour tenter sa chance, mais a une certaine oreille, et un certain talent qui lui permet de voir quel groupe ou quel artiste peut percer ou non. Bien qu'elle soit qu'une directrice d'un complexe musical, elle fouine également pour trouver de bons groupes qui pourraient signer dans des maisons de disques avec qui elle a des contact. Les groupes locaux sont particulièrement friands de ce genre de manifestations qui peuvent les propulser directement dans ce genre de manoeuvre, ce que Taylor raffole. La jeune fille n'a peut être pas tous les pouvoirs qu'un manager de maison de disque détient, mais peut facilement convaincre de vieux amis qui se trouvent également dans cette branche la.

    Ce matin là, Taylor avait encore une fois pu regarder le magnifique lever du jour, sous un brouillard fin, qui disparaissait peu à peu de la ville. Elle avait bu son café noir, comme à son habitude, et avait lu les dernières actualité qui touchaient son pays de près. La politique était au coeur de tous les débats, puisque les élections arrivaient à grand pas. Les pages sports étaient également inondées d'exploits et de performances. Tandis que les pages consacrées aux sorties culturelles étaient assez minces, ce qui désola la jolie Taylor. Elle ne supportait pas voir écorcher des noms d'artistes, ou semé de fautes de frappe. Elle aimait pas lire des articles sur des artistes régionaux, où le journaliste avait abusé d'un ton malsain, en exposant son opinion personelle à travers les lignes qu'il avait écrites. Taylor préférait largement se plonger dans les revues de musique, toute mensuelles, où elle pouvait s'accrocher à l'actualité musicale.
    Après avoir donné un coup de balai dans la cuisine, elle partit à la douche, où elle alluma la radio. Douchée, habillée, coiffée et légèrement maquillée, elle pouvait enfin savourer sa matinée qui ne faisait que commencer. Elle avait en effet la charge de se rendre à la salle, où elle avait rendez vous avec un représentant d'une maison de disques. Elle l'avait eu au téléphone il y a de cela quelques jours maintenant, et elle devait s'avouer que la voix qu'il portait était particulièrement attachante...

    Les aiguilles de sa montre montrait 9.45, ce qui lui laissait encore un petit quart d'heure avant de se rendre à son bureau. Le rendez-vous était fixé aux alentours de 10.00, ce qui laissait du temps à la jeune fille de passer un coup de chiffon sur le bar, et sur les différentes tables de l'espace consacré aux places assises. Effectivement, la salle se décomposait en plusieurs temps. Il y avait, tout d'abord, un bar à l'entrée, illuminé de toute beauté lors de certains concerts, où l'alcool ne se faisait pas rare, mais veillait à ne pas être servi au moins de 21 ans. Des hautes tables rondes, entourées de tabourets étaient également placées ici. Ensuite, il y avait la piste, où les gens étaient debout, près de la scène qui se trouvait au fond de la salle. Lorsqu'il n'y avait pas de concert, il y avait de nombreuses soirées gérées par un DJ qui avait sa place près du bar. Dernièrement, Taylor avait fait de nombreux achats concernant l'éclairage et les différentes décorations qui ornaient les murs. Le bureau avait été réaménagé, où elle avait collé de nombreuses affiches d'artistes légendaires, et des vinyls de collection, qui laissait deviner un style rétro.

    Taylor ouvrit la salle, qui sentait le neuf, bien que rien n'eut été changé depuis la faillite de l'ancien propriétaire. Elle entra dans son bureau, et se mit à allumer son ordinateur. Le temps que celui-ci ne chauffe, elle repartit dans la rue où elle se commanda un café tout prêt, ayant la flemmantise de s'en préparer un au bar.. Taylor finit par s'asseoir, et mit la radio en marche, ne supportant pas ne pas avoir de bruit de fond dans la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cooper Godfrey
Je m'intègre, je m'intègre. Les habitants de New Heaven ne sont donc pas insociables !
avatar

Masculin Nombre de messages : 176
Age : 28
Emploi/loisirs : Faire de l'argent/Faire de l'argent.
Date d'inscription : 10/08/2008

NEW HEAVEN'S BOOK
Relations:
J'aime New Heaven:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: « Nice to meet you ... » || R. Cooper Godfrey   Jeu 14 Aoû - 18:41

"Cooper, une certaine Melissa Clarke a demandé à ce que vous la rappeliez."

Agacé, Cooper répondit sèchement à sa secrétaire:

"Eh bien dites-lui que j'ai demandé à ce qu'elle n'appelle plus!"

Il raccrocha son téléphone et remit sa télévision en marche. Cette Melissa Clarke était un véritable fléau, une des douez plaies d'Egypte qui devenaient treize par la même occasion. Même la Bible elle l'embêtait. Elle n'arrêtait pas d'appeler la maison de disques en prétendant être le leader d'un groupe de rock "super connu avec un son qui déchire, à côté Nirvana, c'est Britney Spears." Pour commencer, un son ne déchire pas, c'est immatériel. Et ensuite, que viennent faire du grunge à deux dollar le CD et une horrible dégénérée cérébrale dans la présentation du groupe? Tels avaient été les mots que Cooper avait offerts en réponse à l'auto-proclamée Reine Suprême du Grunge Post-Nirvana. Pourtant, elle avait continué d'appeler toute la semaine, et Cooper trouvait cela impressionnant. En effet, dans le milieu du disque, les petits nouveaux arrivaient pleins d'espoirs, espoirs qu'ils perdaient aussi vite que Britney Spears -justement- perd sa dignité, et ils ne se manifestaient plus, ou alors changeaient de cible et s'attaquaient aux grandes majors que sont Sony-BMG, Warner Music ou encore Universal. Mais celle-ci, elle s'accrochait à la branche qui portait le nom de Cooper Godfrey comme si elle s'attendait à ce que des contrats miraculeusement dorés y poussent. Ce qui faisait craindre à Cooper qu'il n'ait commis un impair, et qui le fit donc appeler Bert Ainsworth, sa patronne afin qu'elle vérifie que Melissa Clark et son groupe n'étaient pas internationalement connus, ce qui vaudrait à Cooper de s'excuser séance quasi-tenante.

"Allô? Bert est là? Occupée? Merde. Non rien. Demandez-lui de vérifier le nom de Melissa Clarke sur le web. Non, faites-le donc vous-même, vous êtes bien assez grande non? Je veux ça rapidement. Je vais bientôt aller en rendez-vous là, donc envoyez-moi juste un message s'il vous plait."

Que pouvait donc bien faire cette fichue Bert? La dernière fois qu'on lui avait dit qu'elle était occupée, elle était en fait à l'hôpital au chevet d'un beau blond plus végétatif qu'un vrai légume... Espérant qu'elle était vraiment occupée à son travail, Cooper se leva de son canapé et, après avoir éteint la télévision, il sortit de chez lui.
La gérante et lui avaient rendez-vous, car la maison de disques de Cooper, Dreadful Records, souhaitait établir un partenariat avec l'Exhibit Hall, la salle de concert de New Heaven. En réalité, c'était l'idée exclusive de Cooper, et Bert s'était contentée d'un simple signe de tête affirmatif et d'un
"Tu t'en charges, c'est ton idée..." tout sourire dehors.

Cooper descendit de sa voiture. Il était on ne peut plus à l'heure sur son planning. S'il parvenait à expédier ce rendez-vous en moins d'une demi-heure, Coopie aurait largement le temps de prendre un vrai déjeuner à midi, si possible dans un vrai restaurant cette fois, avant de retourner à son bureau. Vêtu d'un costume élégant et sobre, il entra dans la salle de concert de la ville et se dirigea vers le bureau de la gérante. Non pas qu'il connaisse parfaitement les lieux, seulement, il était déjà venu une fois du temps de l'ancien propriétaire et il n'était pas difficile pour lui de reconnaître les lieux. Une fois arrivé devant le bureau, Cooper frappa à la porte et appela:


"Madame Kingsley? Cooper Godfrey de Dreadful Records!"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spectaculardot.livejournal.com
Taylor Kingsley
Je m'intègre, je m'intègre. Les habitants de New Heaven ne sont donc pas insociables !
avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Age : 27
Localisation : : New Heaven :
Emploi/loisirs : : Gérante du Exhibit Hall :
Date d'inscription : 12/08/2008

NEW HEAVEN'S BOOK
Relations:
J'aime New Heaven:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: « Nice to meet you ... » || R. Cooper Godfrey   Jeu 14 Aoû - 22:18



    Le gobelet de café vide, les quelques petits gateaux qui émiettaient son bureau, la musique en guise de décor, et une Taylor qui parcourait de nombreux sites d'artistes. La jeune femme avait déjà terminé son café, qu'elle se releva pour aller en préparer près du bar, se doutant que la personne qui allait arriver pourrait en vouloir. Elle s'exécuta tout de suite, et alluma les grandes lumières de la salle qui illuminait tout. On se serait cru dans un autre monde, dans un monde tout a fait inconnu, puisqu'en général, on a l'habitude de se rendre à un concert et de se voir inondé de noir. Mais là, le fait d'allumer toutes les lumières éblouissait la pièce entière.
    Taylor revint à son bureau, et commença à lister quelques groupes qui l'interessaient et les idées de soirées thèmes qui pourraient être prochainement programmées, lorsqu'elle entendit des bruits de pas. Elle regarda sa montre, et il était déjà 10.00. Elle comprit qu'il fallait arrêter toute activité, et se contenter d'accueillir son invité. Lorsqu'il lui apparut, elle lui sourit immédiatement, avant de froncer les sourcils, se demandant si elle l'avait déjà vu quelque part. Celui-ci se présenta, et un courant électrique parcourra tout son corps.
    C'était cet homme qu'elle avait rencontré lors d'une soirée, et avec qui elle avait parlé longtemps, de tout et de rien, de musique, de la vie en général. Cela devait faire un an qu'ils ne s'étaient pas vus, et la jeune femme se doutait qu'il ne la reconnaissait pas. Elle ne voulait pas paraitre pour une idiote, et répondit naturellement, tout en lui montrant qu'il pouvait s'asseoir :

    « Oh.. Bonjour Monsieur Godfrey, asseyez-vous, je vous en prie.. »


    Elle avait hésité quelques secondes avant de lui dire qu'elle le reconnaissait, mais elle ne voulait pas que l'homme qui se tenait en face d'elle la prenne pour une imbécile. Mais, peut être que le jeune homme la reconnaissait aussi, ce qui pourrait rassurer Taylor de le savoir. Elle l'avait eu au téléphone quelques jours auparavant, et n'avait pas reconnu sa voix. A vrai dire, lorsque vous discutez avec quelqu'un lors d'une fête, et qu'il y a beaucoup de musique assez forte, ce n'est pas évident de se souvenir de la voix.
    La jeune fille paraissait un peu chamboulée par le jeune homme qui se tenait devant elle. Elle souriait en étant légèrement génée, mais ne voulais pas vraiment que cela ne se voit.

    « Si vous voulez, il y a du café tout prêt au Bar. Ca vous tente ? »


    Peut être que le fait d'aller boire un second verre de caféine pourrait la mettre plus à l'aise, et pourrait détendre l'atmosphère. Elle n'aimait pas les rendez-vous avez les représentants de maisons de disques : cela faisait parti du métier, mais ce n'était pas sa tasse de thé, ne sachant que dire au début pour entamer la conversation. Elle ne voulait pas non plus presser les gens à parler très vite et à fixer ses mesures, elle préférait que tout soit bien compris et veillait à ce que tout soit en ordre avant le concert..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cooper Godfrey
Je m'intègre, je m'intègre. Les habitants de New Heaven ne sont donc pas insociables !
avatar

Masculin Nombre de messages : 176
Age : 28
Emploi/loisirs : Faire de l'argent/Faire de l'argent.
Date d'inscription : 10/08/2008

NEW HEAVEN'S BOOK
Relations:
J'aime New Heaven:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: « Nice to meet you ... » || R. Cooper Godfrey   Dim 31 Aoû - 17:49

La gérante du Exhibit Hall fit bientôt son apparition à la porte de son bureau, en souriant, toutes dents dehors. Elle semblait fort aimable et à vrai dire, son visage rappelait vaguement quelque chose à Cooper. Sans doute l'avait-il rencontré à un meeting auparavant, ou bien encore à l'école peut-être... De toute manière, le monde de la musique est petit, et il était rare d'y voir de nouveaux visages. En réalité, Cooper ne se souvenait pas d'avoir engagé la conversation avec mademoiselle Kingsley aka Taylor lors d'une soirée où tous deux avaient beaucoup parlé, d'un peu de tout et d'un peu de rien... Mais le jeune homme n'avait pas vraiment la mémoire des noms et il croisait tellement de gens rien qu'en une seule journée qu'il n'était de toutes façons pas les moyens mentaux pour se rappeler de tout le monde. Certaines personnes passaient plus ou moins à la trappe, c'était la dure loi de la mémoire involontairement sélective de Cooper... Afin de répondre à l'invitation de Taylor, Cooper lui sourit poliment et avança vers sa chaise.

Je vous remercie. Appelez-moi Cooper."

Une fois assis, Cooper regarda autour de lui. il se trouvait dans un bureau comme il en avait vus tant auparavant lorsqu'il avait rendu visite à des gérants de salles de concertes... Très indie rock pour être honnête, et donc forcément, pas pour lui déplaire du tout. Puis mademoiselle Kingsley lui proposa un café. Difficile de dire non, mais Cooper devait à tout prix arrêter ses abus de caféïne qui risquaient de le tuer avant l'âge, d'autant qu'il était en plus de cela un fumeur assidu... L'un comme l'autre étaient très néfastes pour sa santé, et bien qu'il en soit généralement peu soucieux, Cooper préférait éviter les abus inutiles et répondit donc:

"Oh non, je vous remercie, à vrai dire, le café et moi essayons d'être moins proches... Vous savez, j'en abuse un peu trop..."

Cooper sourit afin qu'ellen'ait pas l'impression qu'il s'agissait d'un refus sec.

"Mais prenez-en un si vous en voulez, ne vous occupez pas de moi!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spectaculardot.livejournal.com
Taylor Kingsley
Je m'intègre, je m'intègre. Les habitants de New Heaven ne sont donc pas insociables !
avatar

Féminin Nombre de messages : 54
Age : 27
Localisation : : New Heaven :
Emploi/loisirs : : Gérante du Exhibit Hall :
Date d'inscription : 12/08/2008

NEW HEAVEN'S BOOK
Relations:
J'aime New Heaven:
90/100  (90/100)

MessageSujet: Re: « Nice to meet you ... » || R. Cooper Godfrey   Jeu 4 Sep - 17:12


    ***


    - Il est mignon lui là-bas !
    « Pff.. si tu le dis.. ! »
    - Oh ça va ! Bon j'vais danser, puisque tu veux même pas rigoler !

    Taylor avait levé les yeux au ciel après que sa petite soeur, plutôt extraverie et très directe avait fait allusion à un homme assis à une table qui buvait son verre de champagne. Taylor ne l'avais pas vraiment remarqué à vrai dire. Elle avait fait mine de ne pas le voir. Elle était partie se rasseoir, regardant sa soeur se déchainer sur la musique qui passait. Elle rigolait, en la voyant faire, cela lui faisait plaisir de voir qu'elle allait bien. Taylor dégustait son verre de champagne, autour de la table qui était à présent vide. Les gens étaient partis ; certains dansaient, d'autres étaient dehors à discuter de finances, de politique et d'autre sujet en tout genre concernant l'actualité américaine. Elle était donc restée seule, bien que cela lui était égal. Mais, la solitude ne dura pas très longtemps lorsqu'elle remarqua qu'un homme était venu s'asseoir à sa table, en critiquant la musique qui passait. Taylor avait souri légèrement, en étant génée, et avait fini par répondre :

    « Oui, c'est vrai.. Mais bon, chacun ses goûts ! »

    Elle ne savait vraiment pas quoi dire. A vrai dire, cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas été accostée comme ça, sans avoir d'arrière pensée, bien evidemment. Mais, cela la flâttait assez. Elle finit par se tourner vers cet inconnu ; plutôt grand, blond, aux yeux bleus assez déstabilisants, fin sourire qui laisse pas indifferent. La soeur de Taylor avait remarqué ce qu'il s'était passé, et faisait quelques signes vraiment bizarres à sa soeur. Cette dernière roulait des yeux, ne sachant plus où se mettre tellement ses faits et gestes étaient assez déroutants et pas très discrets. Le jeune homme n'y prêta pas attention, ce qui rassura la jeune femme.
    C'est alors que les deux personnes avaient commencé à parler de tout et de rien. Ils commencèrent par critiquer quelques invités et leur look qui laisse à désirer, comme cette femme qui prétend défendre la cause animale, mais ne se cache pas d'avoir acheté un joli manteau de marque, fait à partir de vraie fourrure.. Ou encore cet homme qui est respecté par toute la bonne bourgeoisie de la ville, mais qui emploie des femmes de ménage de couleur, qui sont très mal payées...
    La conversation semblait leur être agréable et très sympathique.

    « Et sinon ? Vous venez d'où ? »
    - De New Heaven

    Cela l'avait comme assomé. Le fait de savoir qu'un parfait inconnu venu s'asseoir à côté d'elle et qui lui avoue qu'il arrive tout droit de New Heaven la rendait toute drôle. La jeune femme sentit comme une bombe dans son ventre qui venait d'exploser. Elle cacha sa gène qui s'exprimait en elle, afin de ne pas déraper. A partir de cet instant, elle dévia la conversation sur un autre sujet, ne voulant pas étaler sa vie, si cela avait été le cas.
    Au fil de la soirée, ils continuèrent de parler d'un peu de tout. Cela faisait du bien à Taylor ne pouvoir afficher de nombreux sourires depuis l'incident. Elle ne sortait plus vraiment, et cette soirée aura été une des plus belle depuis ce qui s'était passé.
    Au bout d'un moment, elle prit congés, et partit dehors, afin de s'allumer une cigarette. La musique qui passait était bien trop déprimante pour rester à l'intèrieur, et le fait d'être à côté d'un homme si séduisant et de ne pas oser lui demander de danser la rendait mal à l'aise. Mais, lorsqu'elle arriva sur la terrasse, elle fut directement rejoint par l'homme, qui lui demanda pourquoi elle ne dansait pas. La jeune femme répondit qu'elle n'en avait pas très envie, en affichant un visage plutôt géné. La jeune homme ne chercha pas plus d'excuses et d'arguments, et finit par lui dire qu'il resterait quand même avec elle.
    C'est alors qu'ils s'installèrent sur une des nombreuses tables, sous ce voile noire illuminé qu'était la nuit. Ils commencèrent par parler musique, qui s'avère être une réelle passion pour la jeune Taylor, et qui découvrit par la suite l'engouement du jeune homme pour cet art également. Ils échangèrent de nombreux points du vue sur les derniers albums sortis, ou les derniers concerts dont ils ont assisté. De grands fous rires étaient au rendez-vous, ce qui montrait bien que le courant passait plutôt bien.
    Au bout d'un moment, Taylor s'excusa de partir. Elle devait rentrer tôt, car elle avait un déménagement à préparer. Elle s'était enfin décidé à quitter sa région pour partir s'installer dans le lieu qui aurait dû être sa vie. Mais, jugeant qu'il n'était pas trop tard, elle se décida, peut être trop rapidement, pour pouvoir commencer cette vie qu'elle voulait.
    Peu de temps après, la jeune femme était vraiment déçue du fait de ne pas avoir su le prénom de l'homme qui lui a tenu la conversation toute la soirée... Encore aujourd'hui, 2 ans après cette fête, elle y repense certaines fois, mais le visage du jeune homme s'efface peu à peu..

    ***


    Cooper avait fini par s'asseoir en face de son bureau. Taylor se doutait bien que sa tête lui disait quelque chose, c'était certain. Elle avait un souvenir vraiment très vague, mais n'en était pas sûre à cent pour cent. Elle ne voulut pas s'y aventurer davantage, et décida donc, de commencer ce rendez-vous, bien que lui demander certains informations la démangeait, mais, étant un rendez-vous professionnel, elle ne se le permettrait pas.
    Cooper refusa la proposition de la tasse de café, en souriant, et déclarant qu'il devait absolument se détacher de la caféine. Taylor souria également, et ajouta :

    « Très bien comme vous voulez. Sinon, il y a des boissons fraiches ; jus d'orange, soda, ou du thé, chocolat au lait, ou même un verre d'eau, et si vous désirez également, je peux vous servir un verre de martini, whysky, vodka... Enfin bon, nous avons un bar à notre disposition, donc c'est comme vous souhaitez ! »


    Taylor finissait sa phrase en exagérant, notamment lorsqu'elle aborda les differents alcools qui ornaient l'étagère du bar. Un verre de Gin tonic à 10h du matin n'était pas dans les habitudes de la jeune femme, mais n'en savait rien pour ce que était de celles de Cooper. Taylor partit se chercher l'énième café de la journée, qui était brûlant. Elle se brûla les doigts en attrapant le gobelet dans la main, et le reposa aussitôt sur son bureau. Elle s'assied dans son fauteuil, et dit :

    « Alors, Cooper, fit-elle en souriant, je vous ai appelé pour vous exposer une idée qui pourrait faire revivre cet endroit, et pourquoi pas, la ville entière.. »


    En effet, depuis le drame qui s'était abattu sur la ville, les habitants étaient plus ou moins cloitrés chez eux ; certains sortaient, certes, mais il n'y avait plus l'ambiance d'autre fois, comme beaucoup en témoignent. Le fait de faire une soirée, un concert ou n'importe quoi, mais festif, pourrait certainement redonner du baume au coeur de ces habitants plus ou moins désespérés.. !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cooper Godfrey
Je m'intègre, je m'intègre. Les habitants de New Heaven ne sont donc pas insociables !
avatar

Masculin Nombre de messages : 176
Age : 28
Emploi/loisirs : Faire de l'argent/Faire de l'argent.
Date d'inscription : 10/08/2008

NEW HEAVEN'S BOOK
Relations:
J'aime New Heaven:
50/100  (50/100)

MessageSujet: Re: « Nice to meet you ... » || R. Cooper Godfrey   Ven 12 Sep - 14:18

Ça y est, le visage de Taylor Kinglsey lui revint enfin. Ils s'étaient croisés au détour d'un concert à Philadelphie, ville dans laquelle Cooper avait vécu quelques années auparavant, lorsque la ville était encore un peu intéressante au niveau du rock, c'est-à-dire plusieurs années en arrière... Il n'arrivait pas à savoir à quel moment exactement ils s'étaient rencontrés, mais savait que le visage de miss Kingsley était associé à de la musique et un monde nocturne, un club sans doute. Il avait également l'impression que la musique diffusée dans ce club, ou chantée par le groupe en représentation, était particulièrement mauvaise... Cela ne devait pas être à Philadelphie.
Miss Kingsley lui proposa alors d'autres boissons face à son refus d'absorber toute substances constituée en partie ou entièrement de caféine. Cette fois-ci, Cooper ne put refuser, et avec un grand sourire, il lui répondit:

"Ah, alors je prendrais bien un verre de lait, merci... J'ai toujours du mal à refuser cela lorsque l'on m'en propose. Je vous remercie. Quant à l'alcool, je préfère attendre un peu. Il est légèrement tôt pour moi!"

Cooper laissa échapper un petit rire. Il s'enfonça dans son fauteuil.
Non, ça n'était certainement pas à Philadelphie que Cooper
avait rencontré miss Kingsley. Il n'arrivait pourtant pas à remettre une histoire sur son visage. Lassé, Cooper décida de laisser la mémoire lui revenir spontanément, sans chercher à l'obliger à recoller ses morceaux.C'était toujours ainsi qu'il fallait fonctionner afin de retrouver un souvenir perdu, et Cooper ne serait pas le premier à s'éreinter à chercher à se souvenir de quelque chose en vain, alors que ses souvenirs réapparaitront seuls, sans aide ou forcing de sa part.
Pendant ce temps, miss Kingsley se mit à parler se son projet, ce qui obligea Cooper à se recentrer sur elle et à oublier l'idée qu'ils s'étaient déjà vus. Elle semblait vouloir mettre en place quelque chose qui pourrait rendre à New Heaven son agitation d'autrefis, son piquant, son vivant, sa fièvre, bref, ce qui en faisait une ville à part parmi les centaines de bourgades provinciales que comptent les Etats-Unis. Cooper ne puovait donc qu'être particulièrement intéressé, lui qui avait connu New Heaven en pleine effervescence et qui se désespérait de la voir tomber dans une torpeur lasse depuis la tragique prise d'otages qui avait couté la vie à certain habitants dont l'écrivain assez connu London Ainsworth...

"Ce qui est une bonne idée." répondit Cooper en souriant, on ne peut plus intéressé. "La ville a bien besoin d'un coup de pouce en ce moment! Mais en quoi ma maison de disques et moi pouvons vous être utiles?"

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://spectaculardot.livejournal.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Nice to meet you ... » || R. Cooper Godfrey   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Nice to meet you ... » || R. Cooper Godfrey
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yanis, parmi vous en HK à la rentrée... Nice to meet you !
» NICE TO MEET ALL OF YOU "KHALID"
» Gordon Cooper et le phénomène OVNI :
» La « lunatic fringe » William Cooper le mythomane
» Contre l'euthanasie des 140 chiots issus du trafic sur Nice

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
After Hell - Another Heaven :: • New Heaven's Streets • :: Suffragettes Road :: Exhibit Hall :: Bureau de Taylor Kingsley-
Sauter vers: